Comprendre le mécanisme de l’épuisement

Bien souvent nous utilisons le terme “stressé” plutôt que “épuisé”. Le stress est à la mode, mais il est une conséquence de l’épuisement.

Les Taoïstes disent : “pour guérir, il faut admettre qu’on est malade”. Cet énoncé simpliste mentionne cependant qu’on ne peut guérir qu’une fois que l’on a reconnu le mal dont on souffre.

Si vous souffrez d’une cystite, c’est de la cystite dont vous avez besoin d’être soigné. C’est la cystite que vous avez besoin de reconnaitre. Je vois sur des forums pseudo-médicaux des personnes en souffrance qui dissertent sur le choux fleur qu’ells ont mangé la veille. Je n’exagère pas, c’est reel !

Le stress est un faux problème; votre épuisement en est un réel.

Vous pourriez toutefois objecter que vous vous sentez stressés mais vous ne vous sentez pas épuisés. C’est bien là tout le problème : vous ne vous sentez pas épuisés, vous n’avez pas conscience de l’épuisement qui est en vous.

Au cours de mes années d’exercice, j’ai découvert qu’il existe un veritable schéma de l’épuisement. C’est cela que je vais vous présenter.

Notre système corps-inconscient fonctionne de la manière suivante : vous avez besoin d’énergie pour fonctionner. En cas d’insuffisance, le cerveau et le Cœur sont prioritaires; tous les autres systèmes, métabolismes peuvent être considérés comme secondaires si nécessaire. C’est comme dans le film Apollo 13 où le pilote doit débrancher tous les systèmes pour dériver le maximum d’énergie vers la propulsion.

. En première étape, pour palier à la vitalité insuffisante, nous allons dériver une partie de l’énergie de notre système digestif; nous allons l’appauvrir mais pas le tuer. C’est une véritable stratégie de survie qui existe dans notre corps; cette stratégie devrait être temporaire. A notre époque, chez certains, le temporaire se compte en année!

A cette étape, notre système digestif va devenir lent; la digestion est lente, nous sommes parfois encombré, souvent ballonné; pouvons alterner entre constipation et diarhée. Nous sommes fatigués après les repas, essouflés à l’effort.

Parfois la réponse médicale qui nous est offerte est un peu simpliste : notre système digestif est lent, notre intestin est trop long…

. Nous ne pouvons pas prendre davantage dans le système digestif (il lui reste tellement peu pour fonctionner), nous allons nous tourner vers un autre système : le système sanguin.

Le sang est propulsé dans le corps par l’énergie; en dérivant cette énergie pour notre survie nous allons appauvrir notre réseau sanguin et son bon fonctionnement.

A cette étape, le sang circule lentement; le retour veineux est mauvais; les jambes sont lourdes; tout devient effort. Du coup, vous vous cravachez avec votre tête mais la charrette avance péniblement. Plus d’envie. Le sang et l’énergie ne sont plus couples dans un équilibre et le sommeil également est touché. Soit il n’est plus récupérateur; soit le réveil nocturne prédomine.

Emotionnellement vous ne ressentez plus rien; et cela justifie que vous ne ressentez pas que vous ne ressentez plus. Vous avez atteint le 2ème stade de la survie.

. Troisième étape, vous allez appauvrir votre système ostéo-articulaire : le squelette craque aux jointures, il devient douloureux. En bref, il est de moins en moins vivant.

C’est en général à cette étape que les problèmes commencent : tendinites qui durent, capsulites…

Quand vous parvenez à cette étape, qui d’ailleurs ne vous laisse plus la possibilité d’attendre avec patience, foi et naïveté qu’un beau matin tout soit rentré dans l’ordre; il est déjà bien tard : vous avez épuisé tous vos systèmes.

Au fur à mesure des années, des consultations, je me suis aperçu de ce schéma récurrent. Nous avons une véritable éducation de fuite et de déni face à notre santé, probablement nourrie par un système médical officiel qui apprécie son pouvoir et notre irresponsabilité. Prenons notre santé en main, repérons les signes de faiblesse de notre santé et faisons nous aider avant … le pire.

Quel est votre profil énergétique ?

Bien que vous soyez porteurs des 5 éléments (tradition taoïste des 5 éléments tirée de l’observation de la nature et de l’être humain depuis 5000 ans) ou dimensions de l’être, un élément est dit « dominant ». C’est lui qui assure la cohésion de votre vitalité et de votre psyché. Dans la médecine du Tao, consolider ou affirmer cet élément est la base du traitement et du développement de l’individu.

L’identifier, comprendre les relations qu’il joue avec les autres dimensions permet de mieux cerner l’être unique que vous êtes, pour établir une relation thérapeutique et un traitement individualisé.

Car vous êtes Vous et uniquement Vous, et les recettes pour tout le monde, même si elles peuvent vous apporter un peu de bien, ne sont probablement pas ce dont Vous avez besoin. Vous méritez ce qui est bien pour vous.

  • Le Bois est en rapport avec la force ascendante du printemps et le déploiement de la vitalité. Le profil Bois a besoin du mouvement, besoin de faire; il aime se dépasser. Toujours en mouvement dans sa tête, il a besoin de se projeter vers l’avenir.

Ses excès en font le candidat idéal au stress, aux réveils nocturnes, aux migraines, aux tendinites, il ne sait souvent pas écouter les rythmes de son corps qu’il finit par épuiser. S’il ne peut plus envisager l’avenir, la dépression le guette.

Pour lui, la thérapie énergétique, le Chi Nei Tsang, le massage chinois, le Tuina du dos sont adaptés  : remise en circulation de la vitalité, déblocage émotionnel et énergétique. Le défi de ce profil : relier le haut et le bas (esprit et corps) et reliance du dos (jambes et dos)

Son objectif : être rapidement remis sur pied pour repartir dans le mouvement.

  • Le Feu est en rapport avec l’été, la chaleur, l’ouverture aux autres. Le profil Feu est un relationnel. Il aime le contact humain, il a besoin de partage, de relation, de passion et d’ouverture.

Sujet en rapport avec le métabolisme endocrinien, le coeur, la circulation sanguine, il peut souffrir d’excès ou de défaut de feu.

Lorsque son élément dominant perd sa force, le feu du corps peut se répandre en poussée inflammatoire sur le plan corporel; émotionnellement une relation, situation ou une vie qui manque de passion va éteindre son feu intérieur.

Pour ce profil, la Thérapie émotionnelle est adaptée: le profil Feu a besoin d’être reconnu dans son vécu intérieur. Son défi : s’ouvrir à la vie avec confiance, réunir la Terre et le Ciel.

Comme le contact humain le renforce et le nourrit, le massage, notamment les massages sensuels du Tao qui nourrissent son relationnel, lui permet de retrouver la puissance de son feu intérieur.

Objectif du Feu : aimer et être aimer, s’ouvrir aux autres

  • La Terre est en rapport avec la saison appelée été indien. Le profil Terre est corporel et obéit aux rythmes de son corps. Il a besoin de son espace personnel pour digérer ce qu’il assimile (système Rate-Estomac) et de la nature qui lui permet de se ressourcer.

Si ses rythmes sont bousculés par une vie trépignante, par le respect de règles qui ne lui conviennent pas, il finit par se fermer, se verrouiller : il fait blocage, il se noue et dans les cas extrêmes vire à des pulsions destructrices.

L’idéal est de redonner la force à cet élément : massage relaxant, acupressure, pratiques vibratoires. Le profil Terre a besoin de s’offrir des pauses Bien-être qui lui donne le temps de se régénérer, de revenir à ses propres rythmes.

Son objectif : prendre le temps de vivre, se faire plaisir. Son défi : réunir l’intérieur et l’extérieur.

  • Le Métal est en rapport avec l’automne et les feuilles. Le profil Métal aime communiquer, extraire la compréhension des choses; son champ d’action est le mental.

Ses excès le mènent à l’encombrement mental, à l’enfermement dans des situations de vie répétitives, à l’enfermement dans son mental. Il est sujet à la raideur corporelle, arthroses, problèmes de peau.

Pour lui, les soins Coaching de Vie, Accès Bars permettent d’ouvrir d’autres horizons, ainsi que la méditation, la relaxation.

J’ai créé pour ce profil une séance Relaxation au sol, retour au corps et ouverture du mental.

Son défi : laisser partir le passé.

  • L’Eau est en rapport avec l’hivers et avec notre vitalité profonde appelée énergie originelle. Le profil Eau est un être relié à ses profondeurs, son intérieur, son intimité. Il a une grande connaissance de son monde intérieur et souffre d’une coupure avec l’extérieur (angoisses, rejet, dévalorisation, agoraphobie), son mouvement intérieur a tendance à le mener vers l’isolement. Il est extrêmement sensible, souvent empathique, il perçoit les émotions des autres et ne sait pas distinguer ce qui est à lui et ce qui n’appartient pas à lui. Dimension artistique, il vit dans un monde intérieur soit lumineux et mystique, soit très sombre (tendances suicidaires). Son défi : réparer sa petite enfance ou même période prénatale pour enfin sortir de l’hivers et connaître le printemps. Le profil Eau est un être émotionnel, qui souvent n’a pas vraiment trouvé sa place dans ce monde trop mental.

Pour ce profil très particulier et souvent inaccessible (qui aime la fuite), j’ai créé une approche thérapeutique de type Eau : une approche toute en sensibilité et sécurisante pour lui redonner présence au corps, notamment le squelette. Les soins à distance sont pertinents pour ces personnes très réceptives.

Ensuite, pour modifier son mouvement intérieur, je propose les massages du Tao, des moments qui nourrissent leur intimité et qui permettent la transformation.

Son objectif : la transformation de soi. Son défi : réunir son masculin et son féminin pour trouver sa place dans ce monde.

La Médecine du Tao

La Médecine du Tao permet d’élargir la compréhension de l’être humain.

Phytagore, Platon présentaient une description de l’être humain trinitaire : le visible, l’invisible et le monde intermédiaire ou monde physique, monde spirituel et monde psychique, respectivement en lien avec les faits, les principes et les lois.

De leurs cotés, les Taoïstes représentent l’être humain sous les aspects de la Terre, du Ciel et de l’Homme entre Terre et Ciel.

  • Le Ciel est le monde des Principes (Yin et Yang). Il est le monde des archétypes (inconscient collectif) dont l’action influence et conditionne notre esprit. Durant de nombreuses années, j’ai apporté à mon travail la perception de cet espace et la reliance des personnes à leur chemin ou programme de vie. J’ai effectué de la recherche sur diverses maladies dont maladies auto-immunes (fibromyalgie, polyarthrite, sclérose…). Et j’en ai identifié les causes et créer des protocoles de traitements ou accompagnements pertinents. C’est le niveau de la cause profonde, ou cause karmique.
  • L’Homme est le monde intermédiaire. Il est le monde de l’âme et du psychisme (inconscient personnel) , domaine des Forces. C’est après une crise difficile que j’ai eu accès à ce nouvel espace. J’ai orienté mon travail dans une approche émotionnelle de l’individu. Dans la vision taoïste, notre dimension émotionnelle est la racine terrestre de notre vitalité et de toutes les dimensions psychologiques de notre personne. Soigner cette dimension permet la transformation du terrain et de la personnalité. C’est le niveau de la cause interne. voir https://taoattitude.fr/2021/11/05/quel-est-votre-profil-energetique/
  • La Terre est le monde physique et visible dans lequel l’individu est dans une relation perpétuelle avec son environnement extérieur (lieu de vie, relations, situations…). Cet extérieur influe sur son univers intérieur et sa vitalité. L’équilibre énergétique intérieur n’est pas toujours suffisant pour faire face à l’environnement : c’est le niveau du conscient et de la cause externe.

SEXOLOGIE

La Médecine Traditionnelle Chinoise

Depuis 5000 ans, la tradition chinoise s’est élaborée méthodiquement et progressivement par l’étude de l’homme et de son environnement et les relations qui lient l’un à l’autre. Cette connaissance constitue la sagesse chinoise.

Ainsi la Médecine Traditionnelle Chinoise est une des branches de la sagesse chinoise . De nos jours, elle constitue un ensemble cohérent, théorique et pratique, qui en fait une des rares traditions de santé largement utilisée.

Toutefois, nous pouvons distinguer 5 branches principales de la sagesse chinoise, à savoir Médecine Traditionnelle chinoise, psychologie, sexologie, feng shui et divination/astrologie par l’étude du Yi Jing.

Egalement, la Médecine Traditionnelle chinoise regroupe 5 branches : acupuncture/moxibustion, pharmacopée, diététique, Qi Gong ou Chi Kung et le Tuina qui se décline en massage et médecine manuelle.

En France, la Médecine Traditionnelle Chinoise n’est pas reconnue comme une pratique de santé; à ce titre nous sommes des praticiens de bien-être.

C’est une médecine de l’énergie vitale. Cette énergie, appelée Qi ou Chi, circule et alimente toutes les fonctions de l’organisme.

Cette énergie est tangible à travers ses manifestations – fonctions physiologiques, motrices, cérébrales, émotionnelles…

Les circuits de circulation de l’énergie sont appelés méridiens et ont été décrits pour la première fois il y a plus de 4000 ans. Les méridiens sont en relation avec les organes et sont reliés entre eux.

Ainsi, il existe environ 361 points Qi situés sur les méridiens, et sur lesquels on peut agir afin de rétablir l’équilibre et la circulation de l’énergie. Dès que l’équilibre énergétique est perturbé, le mal-être apparaît.

Pour aller plus loin, les causes du mal-être sont classées en interne ou externe :

Agents climatiques, agents épidémiques, excès ou défaut d’activité, traumatismes (brûlures, gelures, coup, intervention chirurgicale), parasites, productions pathogènes, dérèglement des organes-entrailles, dérèglement du métabolisme du sang, dérèglement du métabolisme des liquides organiques, hérédité, émotions…

La Médecine Traditionnelle chinoise est une démarche d’une grande rigueur. Une fois la cause du déséquilibre identifiée, acupuncture, moxibustion, massage, phytothérapie, Qi Gong thérapeutique seront les outils de traitement.

C’est quoi un guérisseur taoïste ?

Il semble évident qu’un guérisseur est une personne qui guérit les autres personnes, les animaux, les lieux.

Tout d’abord, attardons nous sur la notion de guérir. Notre compréhension occidentale de la santé me semble un peu floue : vous souffrez d’un mal, le mal disparaît suite à l’usage d’une certaine « médecine » et vous êtes satisfaits. Quelques temps plus tard (mois, année), le mal réapparaît et nous sommes éduqués à le voir comme un nouveau mal. En fait, c’est le même qui n’a pas été guéri.

Ainsi, guérir peut être perçu selon de multiples niveaux. Cela va de la chirurgie réparatrice qui finalement est une technique de réparation et non de guérison, à la médecine qui a fait disparaître le mal (technique du cachet d’aspirine, de l’anti-inflammatoire, du médicament porteur de son cortège d’effets secondaires autres..). Cependant, si le mal n’est pas véritablement traité, il réapparaîtra sous la forme première, ou sous une autre forme. Mais souvent dans notre vision, cela est un autre mal.

Dans la notion du guérisseur, nous retrouvons le même schéma. Le guérisseur peut être un réparateur comme le rebouteux du village que nous avons peut-être un jour consulté. Très souvent, ce guérisseur dispose d’un don inné dont il ne comprend pas vraiment la provenance ni le mode fonctionnel. Il soigne, cela passe à travers ses mains, mais il ne dispose pas de la compréhension de ce qu’il soigne. Dans d’autres cas, le guérisseur fait disparaître le mal. Il dit de lui même qu’il retire le mal, qu’il l’absorbe comme le chaman, le magnétiseur. ..

Mais d’où provient le don de guérir ?
  • Comme nous l’avons vu précédemment, il peut être inné.
  • Egalement, il peut être transmis soit par un apprentissage, une initiation, soit par une sorte de transmission occulte. Par exemple, grand père possédait le don de guérir et l’a transmis à son petit fils à travers un geste et une parole occulte, et voilà que le petit fils peut également soigner.
  • Parallèlement, ce don de guérir est soit céleste soit terrestre . Il est céleste comme une reliance à une force « supra-normale ».Le guérisseur soigne par l’intermédiaire d’une prière adressée à cette force, qui peut être un saint, un ange, un archange, ou autre… Ou alors il est terrestre par l’usage de forces invisibles issues du monde de la nature (divers esprits et guides de la nature)

Le guérisseur taoïste n’entre pas dans ces catégories.

 

Les Taoïstes disent « bien que nous descendons des chamans, nous ne sommes pas des chamans parce que nous savons ce que nous faisons ».

Au premier abord, cette phrase est prétentieuse. En fait, elle dissimule une information précieuse.

Le guérisseur taoïste ne dispose pas d’un don céleste ou d’un don terrestre. Il possède une disposition autre : celle de « l’être humain entre terre et ciel ».

« L’être humain entre terre et ciel » 

Bien qu’il soit un animal classe mammifère espèce humaine, les modes pulsionnels et instinctifs ne le définissent pas . D’autre part, il reste l’enfant de ses parents mais  peut se libérer des conditionnements héréditaires ainsi que des charges de son éducation et parcours de vie.  Il devient un point de vue nouveau, original, créatif . L’individu devient créateur de sa vie et acquiert la connaissance de soi. La connaissance de soi est représentée à travers « nous savons ce que nous faisons » .(« Connais-toi même et tu connaîtras l’univers et le dieux »-  Platon)

Il peut alors accéder à une vitalité nouvelle dite « entre terre et ciel ».  

Ainsi, le guérisseur taoïste intervient sur les problématiques de santé par la mise en place d’un flux énergétique qui circule, alimente et relie les dimensions corporelle, psychologique et spirituelle.. Ce flux de vitalité apporte l’harmonie et l’équilibre par la reliance aux principes premiers de toute vie : Yin et Yang.

Parallèlement, la santé est harmonie et équilibre dans notre système corps-métabolisme-psyché et la maladie est rupture de l’harmonie. Le guérisseur replace le malade dans un équilibre tel que s’il avait été présent, la maladie n’aurait pas pu s’installer. 

Mais pour œuvrer, il lui faut une maîtrise qu’il développe au fur à mesure de son parcours : il devient capable de soigner chez les autres ce qu’il maîtrise . 

Cependant, n’est pas là la vision la plus authentique et la plus honnête de la santé? Confierez vous votre voiture à un garagiste qui n’est pas parvenu à réparer son propre véhicule?

Ma devise : « on ne peut rencontrer et soigner chez l’autre que ce que l’on a su rencontrer et soigner chez soi même ».

En conclusion, le guérisseur taoïste modifie la cause de vos problèmes et maladies en vous permettant d’être la personne saine qui n’aurait pas engendrer la maladie. De ce fait, lorsque cette guérison a été mise en place, le problème ne peut plus se manifester. Vous entrez alors en phase de convalescence. Cela peut être progressif au cours du processus de guérison. Cela peut venir à la fin du processus de guérison, souvent de façon rapide. Parfois bien que la cause est traitée, les effets causées par la maladie ne pourront pas être modifiées . Le rôle du guérisseur taoïste s’arrête là, laissant la suite de votre processus entre les mains d’autres « médecines ».

découvrir soin à distance, coaching de vie, nettoyage énergétique de l’habitat, thérapie émotionnelle