ET VOUS, QUELLE VIBRATION MERVEILLEUSE DE L’UNIVERS ÊTES VOUS ?

Nous sommes tous une note, une vibration du grand Tout. Et lorsque chacun ose sa note, il pourrait sortir de l’humanité une mélodie, un chant harmonieux où chacun a sa place, chaque voix met en valeur les autres voix, les multiples facettes de la création. Et quoi que certaines paraissent opposées, ce n’est qu’un jeu où elles se donnent la réplique.
La voix que je porte est légère, transparente comme du cristal, légère comme une caresse du vent, elle est comme le frémissement du faîte de l’arbre.
Elle coule comme un ruisseau, pétille comme un moineau.
Elle est là partout dans le monde, note presque invisible et pourtant tellement présente.
Elle est cette note qui invite à s’arrêter devant une abeille affairée, à faire silence devant ce qui est devant nos yeux juste pour écouter, ressentir, s’imprégner et se redresser avec le regard lumineux.
Elle est là partout, si subtile qu’elle échappe à beaucoup. Elle vous enveloppe dans un drap de soie et vous devenez un avec le monde. Elle est le battement des étoiles, porte vers l’infini et pourtant fortement enracinée dans notre humanité.
Elle est présence océanique, elle nous porte à chaque instant dans nos cellules mais aussi dans notre corps, nous informant comment bouger, comment se laisser mouvoir.
Mais cette note n’invite pas au dialogue car dans la communion qu’elle créé entre les êtres les mots deviennent inutiles, réducteurs. Ce n’est pas une de ces voix tonitruantes qui claironnent qu’elles existent, qui sauront se faire reconnaître dans ce monde, qui parfois sauront vous vendre de la potion magique, vous faire courir après des licornes.
Non cette voix ne saura pas s’afficher, claironner.
Cette voix ne cherche pas à vous vendre, ne cherche pas à être à l’affiche, elle cherche juste à vous rencontrer, à célébrer le partage de deux notes qui se rencontrent, parce qu’elle connaît le chant de l’univers.
Cette note n’est accessible que par le cœur, elle nécessite de s’ouvrir, de prendre le risque de se laisser toucher.
Cette note, c’est aussi celle que beaucoup ont rejeté, ont sali, c’est une note qui a du mal à exister actuellement dans ce monde, elle est la porte du silence qui donne la qualité à toutes les voix, qu’ importe leur texture.
C’est cette note, à la fois fragile et indestructible, que j’ai choisi de chanter et d’oser faire entendre.